J’irai où je veux. Sobrement.

2022 a été marquée par l’inflation des prix des carburants. Des bagarres ont éclaté entre automobilistes et le rationnement à la pompe fut mis en place. Le concept de la « voiture pour tous » est sur le déclin. Dans mon mémoire de fin d’étude, je me suis intéressé sur la mobilité quotidienne et une alternative à la voiture individuelle : le cycle.

La mobilité doit changer de direction et emprunter celle des cycles. Ce chemin est non seulement celui d’un renouveau technique, mais aussi celui d’une révolution idéologique. Nous avons entre nos mains les outils et les mots pour écrire l’histoire que nous désirons écouter. Empressons-nous de rendre évident l’utilisation des cycles sur tous les territoires. Partout où le cycle est majoritaire, il y a une économie désirable : plus locale, plus sobre, plus heureuse, plus humble et plus respectueuse du Vivant.

L’ensemble des images et des sources possèdent un lien hypertexte permettant d’explorer au-delà du mémoire.

Profitez-en en cliquant sur votre molette afin d’ouvrir un nouvel onglet, sans perdre votre lecture.

Visionner la soutenance orale du mémoire de 20mins.